L’histoire…

Comme beaucoup d’histoires, celle-ci commence aussi par “ Il était une fois…”

Il était une fois une toute nouvelle maman qui avait un gros problème… la tâche, très compliquée, d’aller avec son bébé faire les courses au supermarché. Cette maman, c’était moi, Léa Gonçalves …

J’ai essayé toutes les suggestions d’autres mamans : l’œuf dans le chariot du supermarché, mais celui-ci prenait toute la place et il ne restait plus d’espace pour les courses.

J’ai aussi tenté le sling et le kangourou mais c’était très difficile de retirer des étagère les produits lourds et encombrants ( ex. les packs de lait ou d’eau) et en plus à la fin des courses je ramenais en prime une intense douleur au dos et aux épaules.

J’ai aussi essayé de prendre un panier d’une main et de l’autre conduire la poussette. Une vraie prouesse qui mettait à l’épreuve ma capacité à diriger et là aussi impossible, encore une fois, de faire toutes les courses.

Il me restait la solution de placer l’œuf directement sur le chariot, impensable, je n’allais pas mettre mon bébé dans une situation dangereuse pouvant provoquer un grave accident.

Aucune des options disponibles n’étaient vraiment efficaces, confortables et sûres. J’ai donc décidé de combler cette lacune. J’ai demandé la machine à coudre de ma grand-mère mais…flûte! Je ne savais pas coudre. Problème résolu avec internet.

J’ai appris seule et après de nombreuses tentatives (pas toujours réussies) est né le Jammack.

Quand le bébé a commencé à s’asseoir me voilà de retour vers de nouvelles expériences.

Installé sur la chaise du caddie, avec le déséquilibre naturel du nourrisson, il pouvait tomber sur le côté et se blesser. L’attacher avec un foulard n’était pas très efficace. Donc me voilà de nouveau devant ma machine à coudre et c’est ainsi après de nombreuses tentatives qu’est né le Mimihug.

Si vous êtes déjà maman, vous avez sûrement vécu tous ces déboires.

Avec le Jammack et le Mimihug les bébés sont rassurés et les parents aussi.

Je m’appelle Léa Gonçalves, j’ai 34 ans et j’habite à Sardoal, une petite ville en plein centre du Portugal.

J’ai une petite fille, Íris Jasmim, c’est elle qui m’inspire et c’est avec elle que je m’aperçois de ce qui peut manquer à un bébé.

En hommage à ma petite Jasmim j’ai donné son nom à ma marque.

Jasmim est la marque enregistrée de la société Jasmilin, Unipessoal Lda, société portugaise à travers laquelle je produis des articles innovateurs pour les bébés. Je commence par le Jammack et le Mimihug mais j’ai plein d’autres idées inédites.